Église Saint-Léger

Au centre de la place, l’église paroissiale Saint-Léger contraste avec le bâti environnant par ses dimensions imposantes et par les proportions de la tour particulièrement élancée. Érigée en 1910-1913 pour remplacer l’ancien sanctuaire situé à la Place de la Résistance, elle a été construite à l’initiative du curé Coornaert par l’entrepreneur Devroe et selon les plans de l’architecte Jules Carette. De style néo-gothique, elle présente une belle homogénéité tant extérieure qu’intérieure. Composée d’une tour occidentale à contreforts d’angle formant tourelles, d’une nef flanquée de bas-côtés de six travées marquées par des pignons transversaux, d’un transept et d’un chœur à deux travées droites et chevet à pans coupés. Deux chapelles et la sacristie se greffent aux angles formés avec le transept. A l’intérieur, enduit et peint, la nef est séparée des bas-côtés par des colonnes en calcaire de Tournai et l’ensemble est couvert de voûtes en briques à croisées d’ogives en pierre. L’église préserve en outre un mobilier et des vitraux du même style.

X