Eglise du Christ-Roi

Marcel Marlier est né en 1930.

Alors qu’il est encore aux études, il réalise des dessins pour illustrer des manuels pédagogiques et religieux.

Dès l’âge de 21 ans, Marcel Marlier amorce sa collaboration avec les Éditions Casterman. Il commence par illustrer des grands classiques de la littérature de jeunesse et donne vie à de nombreux récits animaliers.

En 1954, il débute sa collaboration avec Gilbert Delahaye pour les aventures de Martine, célèbres dans le monde entier.

Dans les années 70, Marcel Marlier réalise une autre série pour enfants intitulée Jean-Lou et Sophie.

L’artiste décède en janvier 2011 à l’âge de 80 ans.

Pour lui rendre hommage, la Ville de Mouscron inaugure en septembre 2015 au Château des Comtes, le Centre Marcel Marlier, un parcours d’exposition ludique et interactif sur sa vie et son œuvre.

Le saviez-vous ?

Un tableau de Marcel Marlier, représentant une scène de la Passion du Christ, est exposé dans cette église depuis 1958. L’immense toile a fait l’objet de son travail de Fin d’Etudes à l’Institut Saint-Luc et lui a valu le prix d’honneur grâce au mélange des époques : les individus qui entourent le Christ semblent être sortis tout droit d’un roman de Victor Hugo. Cette vision particulière du Chemin de croix lui a aussi permis d’être repéré par les Editions Casterman, alors membre du jury.

 

 

 

Bien avant le commencement de la série Martine, on reconnait la patte de l’artiste dans les yeux des personnages autour de Jésus. Pendant sa formation aux Arts décoratifs, Marcel Marlier a appris durant 7 ans à se perfectionner dans la représentation des visages et de leurs expressions au travers des scènes liturgiques ou mythologiques, sous la supervision du Frère Mathieu et de son professeur Jos Speybrouck, jusqu’à créer son style romantique si reconnaissable, célèbre dans le monde entier. A vrai dire, sa griffe était déjà bien affinée grâce à Albert Mercier, un peintre originaire d’Herseaux qui l’avait pris sous son aile dès l’âge de huit ans. Ensemble, ils parcouraient la campagne environnante à vélo, chevalets et pinceaux sous le bras pour apprendre à représenter le plus fidèlement possible la lumière, la nature, le monde.

 

 

Alors qu’il était encore étudiant, Marcel Marlier a gagné un concours de jeunes talents lancé par les Éditions de la Procure de Namur. Cette distinction lui a permis de participer à la création de manuels pédagogiques. Une initiation qui lui ouvrira les portes du monde de l’édition. Il sera en effet engagé par le Catéchisme de Belgique, par le Frère Joseph, pour réaliser des dessins religieux en couleurs pour de nombreux ouvrages comme La Bible des petits – des écoliers – des enfants, toute la collection La Vie, les écrits de l’Abbé Toussaint, Le catéchisme à nos petits du Degré Inférieur, etc. Ces livres ont servi pendant des années à enseigner la morale chrétienne aux enfants des écoles primaires en Belgique et nous ramènent à un temps où les valeurs philosophiques et la foi guidaient davantage nos vies…

X