Le cortège historique

Départ du cortège historique à 16h en face du Centre culturel
 
Le cortège illustre la présence espagnole en nos régions. Il est centré sur deux éléments légendaires majeurs :
- l’enlèvement du Curé Adins : poursuivi par les Hurlus alors qu’il sortait du château, montrant ainsi sa soumission au
pouvoir, le curé se réfugie dans le clocher de son église dont il sera délogé par les Hurlus.
- la présence espagnole : à l’espace des Fontaines, le combat entre Don Ferrante de la Plancha y otros barrios et le chef des Hurlus à travers cinq épreuves d’adresse et de spectacle (voir les infos sur les JOUTES ci –dessous). Si le Hurlu l’emporte, le cortège jettera à la population des clopinettes, petites poupées Hurlus boiteuses sensées protéger celui qui les détient contre la grosse tête.
Ce cortège est l’occasion d’une rencontre des Mouscronnois avec leur histoire dans la simplicité, la liesse populaire et la bonne humeur.
 
Le parcours
Départ du cortège à 16 h du Centre Marius Staquet. Le cortège emprunte les rues Ste Germaine, du Nouveau Monde, du Christ, de Tourcoing, des Patriotes avec arrivée à la Grand Place. 
Séquestration du curé Adins à Saint-Barthélémy vers 16H20
Les Joutes
Combat vers 16 h 30 à L’Espace des Fontaines.
 
A la rénovation urbaine, venez assister au combat entre Don Ferrante de la Plancha y otros barrios contre le chef des
Hurlus à travers cinq épreuves d’adresse. Si le Hurlus l’emporte, le cortège jettera des clopinettes, petites poupées hurlus boiteuses censées protéger de la grosse tête celui qui les détient.
A Mouscron, quelques peintures de Cracco ornent les murs de la salle du conseil de l’Hôtel de Ville. Ces oeuvres représentent les différentes confréries importantes dans l’histoire de la Ville. On en dénombre ainsi six (brasseurs, maçons, tisserands, peintres, archers, arbalétriers). Les épreuves des joutes en retraceront quelques-unes et mettront également les traditions et le folklore mouscronnois en avant.
1) Epreuve de dés : 421
2) Tir aux « javelots »
Symbolise la confrérie des Archers ainsi que la convivialité des troquets mouscronnois.
Deux confréries – les archers et les arbalétriers – dont on a honoré la mémoire en offrant deux noms
de rues, font parties des cercles qui ont jalonné l’histoire de Mouscron. Parallèlement, dans les troquets mouscronnois, le jeu du javelot donnait une alternative plus populaire à ce jeu de cible.
Chaque équipe dispose de 5 javelots, qu’il faut lancer dans une cible placée à quelques mètres.
Javelots en mousse - Pointe = boule avec scratch - Cible en tissu (scratch) de grande taille
La cible se trouve face au public
Les « tireurs » tournent le dos au public.
Le but est de placer le maximum de javelots sur la cible, la position des javelots sur la cible départage les tireurs. Plus on s’approche du centre, plus on a de points.
3)« Les fraudeux » (le volley)
La situation frontalière de Mouscron permettait au début du siècle la contrebande de tabac. Les « fraudeux » s’amusaient à éviter les postes douaniers en empruntant des chemins de campagne de part et d’autre de la frontière. Il n’était pas rare alors de tomber sur des patrouilles volantes dissimulées dans les champs, à l’affut des fraudeux.
Ceux-ci, une fois attrapés, essayaient de se débarrasser de leur produit de contrebande…
Les deux candidats doivent se débarrasser d’un énorme paquet de Toubac (tabac)en le jetant par-dessus la frontière (représentée par un grande corde élastique tendue en hauteur entre deux poteaux).
Comme une partie de volley, les deux concurrents se renvoient la balle, en essayant de la faire tomber dans le camp adverse.
Le paquet ne peut pas toucher la corde et doit tomber dans les zones du jeu pour être valable.
Le jeu se déroule en 5 manches.
4) Course de garçons de café
Symbolise le côté convivial de la ville et met en avant la confrérie des Brasseurs.
Parcours d’obstacles : équilibre et rapidité
Les concurrents doivent remplir le plus rapidement une « chope » géante en empruntant un parcours truffé d’obstacles, un plateau rempli de verres à la main :
- Toile d’araignée (système de cordes croisées et tendues) représente le passé textile de la région et symbolise la confrérie des tisserands.
- « Barrières » de briques (en carton) symbolise la confrérie des maçons et l’ancienne briqueterie mouscronnoise
- Bascule
- Zig zag
Le retour se fait en ligne droite
Le jeu s’arrête au moment où l’un des deux a rempli sa « chope » ou au terme de 5 allers-retours, le niveau de liquide départageant les candidats.
5) « Joquer à babenne » (ou le Tir à la corde)
Impossible de parler de Mouscron sans évoquer son passé textile. Les « bobines » qui forment le M sur le rond-point de la RN58 le rappelle.
A l’époque, on pouvait observer le va-et-vient de nombreuses ouvriers et ouvrières textiles transportant d’une usine à l’autre les fameuses bobines de fil servant au tissage dans d’immenses brouettes. Il arrivait que la livraison tarde parfois, ce qui obligeait les tisserands à patienter en attente de leur bobine. D’où la fameuse expression « Te joques à babennes » (t’attends tes bobines) qui signifie « tu restes là à rien faire… »
 
L’ultime épreuve du tire à la corde (le marqueur du centre de la corde sera déjà approché de son camp) débute de l’épreuve  honnêteent. Au bout de quelques temps, le candidat hurlu se voit offrir de l’aide de la
part des membres de la fanfare.
 
Composition du cortège
La Royale Harmonie Démocratique Mouscronnoise, alliée aux Hurlus, accompagne le cortège et interprète des oeuvres écrites pour la circonstance par son chef Dominique MOREST.
Les tisserands. 
La Société des Guides de Mouscron distribue genièvre et tartes à poires, caractéristiques de notre région à
l’époque textile.
Les Baillis d’honneur doivent leur élection aux services qu’ils ont rendus à la Ville de Mouscron
Les Hurlus Satcheux portent cordes, poulies et crochets. Ils descendront le curé du clocher de Saint-Barthélemy. 
Comédiens du Théâtre du Lointain.
Les hobereaux espagnols autour de leur chef taquinent leur bouffon et la population. Le chef espagnol est choisi chaque
année parmi un ancien sportif Mouscronnois.
Les archers. Un jour, au Castert, un groupe d’archers poursuit un oison chétif. L’un d’eux décoche sa flèche et quand il croit ramasser l’oison, c’est une flèche figée dans une poule d’argile qu’il trouve. 
Scout de la 6ème unité
Les Hurlus. Chaque Hurlu (étudiants de la régionale la Mouscronnoise de l’UCL) s’est choisi une compagne, laquelle confectionne une tresse, la plus longue possible, suivant une technique imposée. La propriétaire de la plus longue tresse donne le droit à son Hurlu de défier le chef des Espagnols.
Les enfants de l’École St – Exupéry portent le blason de la ville. Ils distribuent des friandises aux enfants longeant le cortège.
La Royale Fanfare Union Musicale de Dottignies, pour la circonstance Banda española, clôture le cortège sur des airs de son chef, Dominique MOREST.
Le Théâtre du Lointain anime l’ensemble du cortège.
L’attaque du clocher de Saint-Barthélemy se fait par le régional para-commando de Mouscron.
LES Joutes